Concours

Recommander

Présentation

gastronomie découverte

Mercredi 2 mars 2011 3 02 /03 /Mars /2011 09:56

Il y a quelques années, Patrick Chazalet, grand gastronome, critique et agent en très grande restauration (il a représenté nos vins notamment chez Marc Veyrat et Troisgros !), nous faisait l'éloge de ces restaurants d'hôtel ou de palace qui permettaient aux chefs de se libérer d'une partie des contraintes économiques pour se consacrer à leur cuisine.

 

C'est un peu comme Gagnaire rue Balzac ou Aléno au Meurice.

 

Dans le cas présent, nous étions invités par le talentueux et très curieux sommelier Adrien Falcon à venir découvrir la cuisine de Michel Troisgros mais revue et "jouée" par Julien Roucheteau !

lancaster

Voici une image des plats tirée de leur site internet qui permet d'obtenir des infos sur les menus.

 

http://www.hotel-lancaster.fr/Fr/index.php?rub=4&ssrub=5&id=36

 

Pour notre part, nous avons choisi le menu 4 plats déjà très copieux pour nos estomacs type "François Hollande", c'est à dire en diète un peu controlée !

DSC02253

Mise en bouche subtile et délicate avec écrevisse dans une nage d'agrumes

DSC02254

Parmi les plats d'exception du chef étoilé, des saint jacques au caviar et à la clémentine

 DSC02258

Des noisettes de chevreuil aux baies de cassis

 DSC02262

et le fameux dessert les mikimotos cassis marron (cela fait référence à des perles japonaises pour ceux qui un jour iraient manger chez Troisgros à Roannes).

 

Pour ce qui est des vins, la sélection est éclectique et très complète - La Provence n'y sera pas présente que par le rosé !

 

Nous sommes allés sur une demi bouteille de Zind Humbrecht qui se mariait très bien avec ces saveurs citronnées et épicées.

 

Comme toujours, en conclusion, il n'y a pas de grands souvenirs de restaurant sans une équipe impécable au service en salle, bravo à eux.

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 15 février 2011 2 15 /02 /Fév /2011 14:25

Ca pourrait être un nom générique mais c'est en fait le nom d'un restaurant très tendance de Marseille...

 

Après le 3 étoiles référence qu'est le petit nice Passedat, voici le 1 étoile "une table au Sud".

 

On en parle aussi en ce moment car hier encore le chef de ce restau Lionel Lévy était sur M6 dans l'émission TOP Chef où son second est candidat - elle est pas trop mal cette émission qui parle de gastronomie et de beaux plats, dommage qu'on y évoque pas du tout le vin, deuxième secteur exportateur après l'aéronautique européenne d'Airbus !

 

Après passage sur le vieux port de Marseille où l'on trouve encore des marchands avec leur pêche ultra fraîche du jour

DSC02062

on arrive au deuxième étage avec une vue imprenable sur notre dame de la Garde et les bateaux

DSC02064

  L'unique menu (le samedi) est un peu cher mais mérite vraiment le détour gustatif.

DSC02067

Le milk shake de bouillabaisse est une curiosité très goutue à découvrir.

DSC02069

Les plats sont originaux et toujours bien présentés (foie gras fondant au jus de cresson).

 

plus d'infos sur leur site :

 

 http://www.unetableausud.com/fr_index.htm

 

Autre plat à base de saint Jacques à la cuisson parfaite, beau mariage avec l'asperge et un Sancerre du domaine Vacheron 2009 (encore une fois ! mais on ne se lasse pas de ce vin bio au bon rapport Q/P).

 

Il y avait aussi à la carte des Chablis de Raveneau et Dauvissat mais à des prix hélàs pour joueurs de foot marseillais ! 

DSC02074

  En conclusion, une belle escapade très "marseillaise"... A découvrir.

 

 

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 30 janvier 2011 7 30 /01 /Jan /2011 10:00

Envie de soleil, comme l'impression d'être en croisière.... Et hop, nous voilà de nouveau chez Passedat le 3 étoiles de Marseille (en fait le plus proche de chez nous).

 

Rencontre avec l'équipe de sommelerie, des vrais passionnés pour leur présenter les nouveaux millésimes de la Procure entre autre.

 DSC01969

Et bien sûr on en profite aussi pour se restaurer avec des petites merveilles de saveurs et de sobriété.

DSC01961

Mise en bouche généreuse et hyper créative avec un champagne rosé Billecart Salmon très vineux.

DSC01962

Certains plats sont ultra sobres et rappellent une certaine idée de l'esprit japonais que l'on aime ; ici un concentré d'huître qui se déguste en une bouchée !

DSC01970

Accord mets et vins au top avec sur des produits de la mer très complexes un Sancerre Blanc 2009 du domaine Vacheron (une bombe de fruit !) et aussi pour la complexité un Chablis Grand Cru (Les Clos 2006  de Dauvissat) le tout en demi bouteille.

 

Je suis toujours autant surpris par le manque d'acidité sur le Chablis de Dauvissat (mais dans ce cas ce n'est pas du tout génant, c'est étonnant par rapport à l'idée qu'on se fait d'un Chablis), je pense même que la Procure blanc qui est pourtant un AOC Côtes de Provence non acidifié est plus tendu ! C'est à la carte, on aurait pu essayer mais il aurait fallu être avec quelques amis...

 DSC01980

 Dessert dans le même esprit très généreux des mises en bouche, la photo parle d'elle même... 

 

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 3 janvier 2011 1 03 /01 /Jan /2011 11:04

 Petit retour rapide sur notre voyage d'automne à Tokyo. En sauvegardant les photos, je me suis rendu compte que l'on avait oublié un article sur un petit restaurant du quartier de Ginza qui mérite vraiment une visite.

 DSC01286

Ce qui est incroyable dans cet établissement, c'est la qualité de la viande qui est servie sur le grill (style boeuf de Kobe et ses inombrables variantes).

 

Pour nous bien meilleure que certains 3 étoiles Michelin français, comme quoi le produit !

 

DSC01277

 

Nous avions choisi, c'est assez rare, un de nos propres vins : un TLM (très longue macération 2008 - côtes de Provence rouge) qui se goutait différemment qu'en France plus sur le fruit que sur les épices mais qui allait très bien avec cette viande un peu grasse et savoureuse.

 

Plus d'infos sur ce restaurant de passionnés de cuisine française et italienne et de bons produits sur leur site http://www.ka-en.net/

 

  DSC01273

Pour finir un clin d'oeil à un jardin japonais d'une maison de thé de Nara : un des plus beau endroit sur terre, non ?. DSC01086

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 10 décembre 2010 5 10 /12 /Déc /2010 17:48

Il est des moments de grâce dans la vie et notamment lorsque les accords mets et vins sont particulièrement réussis.

 

Cela fut le cas au restaurant le Poivre Noir de Trois Rivières (vous savez cette ville à mi chemin entre Québec et Montréal).

 

 http://www.poivrenoir.com/

 

Le restaurant est situé face au fleuve Saint Laurent et le chef avait travaillé de concertation avec le sommelier des accords vraiment passionnants.

DSC01777

Voici une partie des vins de la soirée !

 

Manque les vins de pays d'oc servis en apéritifs et au frais les blancs Procure 2008 et une cuvée spéciale 2009 à base de sauvignon en hommage à Didier Dagueneau.

 DSC01778

Mise en bouche avec ce Céviché de Pétoncle.

DSC01779

1er service avec un tartare de bison (élevé au nord de trois rivières) avec une huile de tomate à ajouter soi même et des chips de Lotus.

 

Avec les blancs un flétan au lait moussan de topinanbour à tomber par terre - très bel accord.

DSC01785

avec les grands rouges (nowat et bandol India) une agneau grillé au romarin fumé et un faux filet de boeuf faisandé 60 jours ! A noter le système de service de l'agneau qui permet une explosion des saveurs et senteurs lorsque l'on enlève la partie supérieure du plat.

DSC01801

Bel soirée, beau partage avec l'équipe de cet excellent restaurant, avec des vrais amateurs et de nombreux conseillers SAQ stratégiques du secteur judicieusement invités par notre agent. 

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 8 décembre 2010 3 08 /12 /Déc /2010 13:10

Souvent le repas du soir est l'occasion de faire de belles découvertes gastronomiques... Le midi lors de journées bien chargées c'est plus difficile de trouver de bons endroits.

 

Lors de notre dernier voyage au Québec, nous avons pu découvrir dans la ville de Québec le restaurant le Cercle (anciennement l'Utopie - nous avions d'ailleurs fait un post il y a quelques années). C'est aussi une belle salle de concert, voir plus d'infos sur leur site :

 

http://www.le-cercle.ca/index.php?sectionid=4&page=311

 

 

DSC01762

Cuisine simple peu chère qui rappelle la cuisine familiale. La carte des vins est complète (le propriétaire est aussi importateur en vins pour la restauration), le service des vins mériterait plus d'attention.

 

Plus tendance et ambitieux : la brasserie T! à Montréal.

 DSC01806

C'est le second restaurant du relais et châteaux : Toqué !

 

http://www.brasserie-t.com/index-en.php

 

Résa obligatoire (très mode donc), très bruyant aussi le cadre qui appartient à la ville de Montréal est simple dans son style cabane de chantier.

 DSC01814

Heureusement il y a en dans l'assiette comme cette saucisse dite de Montréal, ou ce hamburger revisté.

 DSC01812

Les frites sont exceptionnelles dans leur genre.

 DSC01808

Belle sélection de vins au verre dont cette cuvée québecoise du domaine des Pervenches à base de chardonnay et seyval qui mérite qu'on s'y attarde en apéro.

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 13 novembre 2010 6 13 /11 /Nov /2010 13:19

La grande cuisine traditionnelle japonaise est magnifiée par un restaurant mythique qui a 3 étoiles au guide Michelin : Genyadana Hamadaya à Tokyo.

 

http://www.hamadaya.info/pc/english/index.html

 

En plein coeur de Tokyo, dans le quartier de la bourse (Nihonbashi, un des rares quartiers de Geishas de la métropole), vous vous retrouvez seuls dans un salon privé de 20 m2 avec un défilé inoubliable de saveurs d'une finesse incroyable.

 

Ce type de restaurant est à la gastronomie ce que la Romanée Conti est au vin. Nous avons eu la chance de pouvoir y dîner un soir lors de notre séjour au pays du soleil levant. 

 

C'est une expérience à vivre surtout avec le menu dégustation unique du soir

DSC01178

Voici quelques aperçus des 10 services avec cette mise en bouche Sakizuke (delicacies en anglais) et Zensai (appetizer) avec les fameux champignons Matsutake.

DSC01186

 Hashiyasume

DSC01195

 Service parfait et ultra classe. Il s'agit du dernier plat Shokuji à base de riz et de crabe servi quasiment à volonté pour être certain que vous ne partiez pas en ayant encore faim.

DSC01188

 Voilà le type de plat ultra simple et d'une grande classe : des oeufs de saumon sur un peu de riz (le top du riz japonais) légèrement parfumé par le citron qui sert de contenant.

DSC01201

Deux heureux amateurs de grande gastronomie autour d'une thé matcha... 

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 5 novembre 2010 5 05 /11 /Nov /2010 07:17

Osaka est une ville réputée pour sa gastronomie et le goût des ses habitants pour la bonne cuisine.

 

Partout des échoppes, des Kaiseki (restaurant traditionnel japonais) et... beaucoup d'étoilés.

 

Le guide Michelin 2011 venait de sortir quelques jours avant notre arrivée. Le nombre de restaurants étoilés est impressionnant, rien qu'autour de notre hôtel (quartier central de la gare d'Osaka), il y en avait une vingtaine !!!

 

Donc l'embarras du choix. Nous avons choisis un soir le restaurant d'alain Ducasse : le comptoir de Benoit (c'est tout de même un de nos clients dans le sud de la France)

http://www.alain-ducasse.com/fr/restaurant/le-comptoir-de-benoit

restaurant dans l'esprit bistro (exotique pour Osaka) situé au 33 ième étage d'une tour ultra moderne.

 

Et le lendemain celui de Sakamoto Mitsuharu, chef francophile et francophone avec qui nous avons pu bien discuter.

http://www.unisson-osaka.com/

DSC01461

Lors de notre dernier voyage au Japon, nous vous avions parlé de Quintessence (un 3 étoiles de Tokyo qui prend nos vins et cuisine avec notre huile d'olive bio du domaine) et bien là c'est probablement un futur 3 étoiles dans le même esprit.

 DSC01443

Le chef a vécu et travaillé en France chez les plus grands dont Yannick Alleno au Meurice chez qui nous étions cet été voir notre blog : http://www.blogduperebarrera.com/article-restaurant-le-meurice-chef-yannick-alleno-53453901.html

 

Il nous propose une cuisine d'inspiration française mais avec des produits japonais excellents (dont le fameux boeuf de la région) 

 DSC01455

les poissons aussi sont à l'honneur accompagnés de saveurs épicées très originales

 DSC01454

mais aussi ce velouté de cresson sauvage de Kyoto très goutu.

 DSC01445

Un vrai délice en plus les vins sont très bons marchés de 30 euros (côtes du rhône de qualité ou vin de Loire de Puzelat !) à 50 euros pour un vouvray d'Huet sec 2007 (notre choix) ou un marc Angely la lune ! 

 

 Une excellente adresse qui n'existe que depuis quelques mois seulement et qui vient donc déjà d'obtenir une étoile (le chef vise la deuxième pour l'an prochain !). Vive Osaka ! 

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 4 novembre 2010 4 04 /11 /Nov /2010 08:41

Nous voici de retour du Japon, les olives nous attendent pour être ramassées. Pas mal de commandes aussi en stand by et des papiers, beaucoup de papiers !

 

Alors voilà avant d'envoyer les quelques articles sur les restaurants que nous avons fait à Tokyo ou Osaka, un petit visuel du marché Nishiki de Kyoto (longues galeries piétonnes couvertes).

 

DSC00895

Beaucoup d'odeurs, de couleurs, des trucs étranges que l'on a jamais vu, des fruits cubiques (des kakis délicieux),

DSC00893

bref, un marché asiatique typique

DSC00881

avec des petits poissons séchés

 DSC00880

ou des douceurs dont les japonais sont très friands.

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 30 août 2010 1 30 /08 /Août /2010 14:00

Juste avant les vendanges, nous avons pu trouver un moment pour aller faire un tour dans l'Aubrac, dans l'antre de la famille Bras (un trois étoiles Michelin depuis pas mal de temps maintenant).

 

La cuisine du restaurant a été un peu critiquée par Gault et Millau qui ne lui attribue que 4 toques (sur 5 possibles) mais on peut rapidement se rendre compte aussi que ces guides sont finalement assez subjectifs et que cela dépend des goûts de chacun.

 

 

De plus, pour nous, un repas c'est un tout qui inclut bien sur la cuisine, l'inventivité la qualité des produits, les recherches culinaires etc.. mais aussi le vin, l'ambiance, la qualité de l'accueil du service et le décor.

 

 

 

Aujourd'hui, c'est la nouvelle génération qui est à l'oeuvre avec la souriante et charmante véronique à l'accueil et sébastien en cuisine.

 

http://www.michel-bras.com/site_blanc/fr_index.php#

 

DSC00546

On a pu se régaler avec des plats aux couleurs féériques tels cette mise en bouche

 DSC00548

ou cette salade qui nous rappelle un plat d'exception que nous avais fait Normand Laprise et Charles-Antoine Crête du célèbre restaurant de Montréal le Toqué !

 

Comme souvent pour ce qui est des vins, on a choisis deux demi bouteilles : en rouge le superbe saint joseph de Bernard Gripa 2007 (grande classe cette syrah ! bien conseillé par le sommelier Serge) et en blanc un Dauvissat 2004 Chablis premier cru la Forest un peu en retrait (c'est là qu'un grand blanc du sud aurait été parfait).

DSC00552

plat classique à base de foie gras, à noter la qualité de la vaisselle (porcelaine artisanale) et de la présentation à l'esthétique très "zen".

DSC00573

Contraste encore entre le noir et blanc de certains plats et de la déco et ce dessert haut en couleur (pour des passionnés d'Ikebana, c'est très sympa d'avoir ces fleurs comestibles dans l'assiette !).

 

DSC00570

ou celui-ci délicieux.

 

Pour digérer après un tel repas, il est très recommandé de faire le tour du site (30 minutes de marche) entre les jardins, les landes, les vaches et la forêt ! L'air est frais même en plein été, nous sommes à 1200 mètres d'altitude.

 

Un lieu magique, hors du temps qui donne envie d'y revenir, de casser sa tirelire et de se payer une fois de temps en temps le rêve et le dépaysement à quelques heures de chez soi.

DSC00525

Vue du jardin de plantes aromatiques et panorama sur l'Aubrac depuis le restaurant !

Par Dupéré Barrera - Publié dans : gastronomie découverte
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés